Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry

Connais-tu May Rembourrage ? Et sais-tu qui se cache derrière cette belle entreprise québécoise ?

C’est avec joie que nous te présentons la talentueuse Caroline de Léry cette semaine : notre invitée pour cette entrevue #coupdecoeurlocal no.9 !

D’ailleurs, si tu ne connais pas encore cette série d’entrevues : on t’explique tous les détails ici.

Qui est Caroline de Léry ?

Nous l’avons découverte alors que nous cherchions un élément de décor pour un client.

Et soudain, quelle surprise de voir tout le talent et l’originalité de cette artiste québécoise, partie d’un fauteuil vieux rose défraîchi et l’ayant transformé en un superbe fauteuil noir à motif de têtes de mort au look edgy et actuel !

Elle nous fait rêver à travers ses créations et (pour la maman que je- Brigitte – suis, c’est un gros point fort) ses produits sont faciles d’entretien… ok c’est terre à terre comme raison d’aimer une création, mais wow, un produit super beau et original qui peut et va survivre aux enfants et à la laveuse, est-ce qu’on a déjà dit wow !?

Peut-être te souviens-tu d’avoir vu la magnifique bergère que Caroline avait modifiée, et transformée sur notre page Facebook ?

Bref, elle a un oeil pour ce qui est beau et tout ce qui PEUT être beau car la transformation de mobilier ne lui fait pas peur !

Voici pourquoi nous voulions apprendre à connaître Caroline de Léry, via notre entrevue #coupdecoeurlocal, car les valeurs de son entreprise et boutique May rencontrent celles de Tandem & co- et qu’on est instantanément tombées en amour avec ses créations.

 


Intermède 😉 C’est ta première visite sur le site de Tandem & co- ? 

Tu aimeras sûrement faire connaissance avec notre magazine #DesignFuté ! Clique sur l’image juste ici en-dessous pour le télécharger gratuitement (oui, oui, c’est notre p’tit cadeau pour te souhaiter la bienvenue 😉

Prends ta déco en main, télécharge ton magazine #DesignFuté !


 

May Rembourrage jase avec Tandem & co- !

 

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry

Qui est-elle ? Qu’est-ce qu’elle aime particulièrement ? Quels sont ses meilleurs coups et ses pires gaffes déco ? Qu’est-ce qui la fait vibrer, qu’est-ce qui l’inspire dans la vraie vie ?

Dans l’entrevue qui suit, fais connaissance avec la fille derrière les pièces de mobilier si joliment transformées et les accessoires déco originaux.

Et maintenant, la parole à Caroline !

 


 

May Remourrage : ton entreprise

Les designers de Tandem & co- (T & co-) : Elevator speech : une phrase pour décrire ce que tu fais à quelqu’un qui ne connaît pas ton entreprise ?

Caroline de Léry (Caroline) :

Coussins :

May est une entreprise qui vend des coussins faits main un à un à partir de matériaux hauts de gamme, confortables, faits pour durer, des intemporels.no
Rembourrage :

Les tissus sont des tissus de rembourrage, puisqu’en parallèle, chez May, on fait aussi du rembourrage de meubles. On transforme de vieux meubles fatigués en petites œuvres d’art.

Note des filles de Tandem & co- : des oeuvres d’art !? Mets-en ! On appelle ça des transformations fabuleuses 😀

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - coussins

 

En gros, on fait des essentiels de luxe. Un look un peu beach people de Montréal donc plus lacs et montagnes 🙂

Je prône le confort de vivre, la qualité, le bien-être, le fameux Hygge  Danois.  

T & co- : Ton propre coup de cœur parmi tous tes produits / créations, celui que tu aimerais faire découvrir à la #TribuCréative de Tandem & co-.

Caroline : Mon coup de cœur est le cuir, toujours le cuir. Qu’il se retrouve sur des poignées à tiroir, en brun, en noir, en vert, je suis folle de son odeur, sa texture et son côté organique.

 

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - coussin cuir

 

T & co- : Raconte-nous l’idée de départ à la source de la création de ton entreprise.

Caroline : À la base, je voulais sauver les meubles, ramasser les abîmes en bord de routes, les retaper, leur donner un second souffle et les revendre. J’ai vite réalisé que je n’avais pas le pied carré nécessaire pour les entreposer. De plus,  l’amour des meubles anciens réside en leur valeur émotive.

Les gens sont prêts à investir pour restaurer LEUR meuble, pas celui abandonné au chemin, aussi beau soit-il. Usagé un jour, usagé toujours.

Une fois cette constatation faite, mon plan d’affaire a dévié, vers du rembourrage de meubles sur commande pour des clients et en parallèle une ligne de coussins faits de matériaux, presque tout le temps neufs.

 

T & co- : Si tu en choisissais un seul, quel est l’aspect qui distingue ton entreprise des autres selon toi ? Sa marque distinctive, sa couleur…

Caroline : La qualité. Je choisis mes matériaux pour qu’ils soient beaux, doux, confortables, la majorité du temps lavables, parce que laver ça fait partie de la vie et de la meilleure qualité qui soit.

J’ai moi-même un chien, un chat et trois enfants, alors les meubles et les coussins chez moi vont souvent à la guerre.

Note des filles de Tandem & co- : Et on comprends ça, ici aussi les coussins et jetés partent en guerre régulièrement pour atterrir dans un coin sur le plancher. Dans la vie de tout les jours qui va vite, la facilité d’entretien est devenu un critère de sélection.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry

 

 

T & co- : Mon espace de création et de travail / ma boutique / mon atelier c’est…

A) mon repère sacré que j’adore

B) chaque chose à sa place, chaque place a sa chose

C) un bordel réfléchi où je me retrouve facilement

D) au secours, je manque de rangement et je me cherche tout le temps !

E) un work in progress… qui n’aboutit pas :p

Caroline : 

F)  Autre : Mon atelier est un bordel réfléchi où je me retrouve facilement, du genre post-ouragan. J’en ai besoin pour être créative, détendue, efficace. Je sais où chaque objet se trouve. J’ai cent idées la minute et j’effectue plusieurs tâches à la fois. Mon espace étant limité, le bordel me permet de classifier le tout.

Malheureusement, le bordel est souvent perçu comme un manque d’organisation alors, je suis une bordélique dans le placard. Avant de recevoir des clients, je fais du « staging » d’atelier, je range tout!

En 2014, la journaliste Olivia Lévy, une journaliste de La Presse, a écrit un article passionnant sur la question. Elle y cite de grands génies bordéliques comme Einstein, Mika et Steve Jobs.

Ça m’a déculpabilisée un peu. Elle y cite même un certain chef d’entreprise qui avait deux bureaux, un bordélique pour lui et un super bien rangé pour recevoir. Avoir l’espace, j’aurais deux ateliers juste pour ça !

Si vous vivez dans la honte, lisez cet article de La Presse.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry- atelier

 

T & co- : Quelle est l’histoire du nom de ton entreprise ? Comment tu l’as trouvé ? Qu’est-ce qu’il signifie pour toi ?

Caroline : Dans une ancienne vie, j’étais publiciste. En mai, j’ai accouché de ma fille. Celle-ci a chamboulé ma vie.

Maintenant, elle est grande, forte, fonceuse, elle n’a peur de rien, une petite lionne aux cheveux en bataille.  Elle est tellement inspirante. Tous les jours, je me demande comment l’inspirer à son tour.

 

 

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry

 

 

La déco et toi

T & co- : Aménager ton chez toi, ça représente quoi pour toi et ta famille ?

Caroline : Un fleuve changeant.

T & co- : Quand il est question de décoration et d’aménagement intérieur à la maison, qui a le dernier mot chez toi ?

Caroline : Mon chum. J’aimerais bien dire moi, mais ce serait faux. Je suis à la source des projets déco. En général, je les initie, je les pense, les recherche et lui présente quelques options. Au final, il choisit. Il vit dedans tous les jours, alors je tiens à ce qu’il s’y sente bien.

J’aurais un divan à perroquets et des murs jaunes, mon chum est plus du genre mur blancs, divan à chevrons. Disons que mon côté kitch est plus prononcé que le sien.

T & co- : Quel est l’espace ou la pièce chez toi qui pose le plus de défis pour ta famille dans le sprint quotidien ?

Caroline : Le salon/salle à manger/salle de jeu/cuisine : On a acheté un vieux vieux duplex il y a 7 ans.  Les plafonds étaient bas, c’était sombre, étouffant. On a choisi de tout ouvrir pour faire une énorme pièce commune. C’est devenu lumineux, aéré.

Le hic, c’est que c’est l’endroit où on fait le souper, les devoirs, où on ouvre le courrier, on plie le linge, la sortie vers la cour, la salle de jeu, la pièce pour recevoir les inviter, la salle de télé, parfois mon atelier, bref un énorme fourre-tout. C’est tout un cauchemar à ranger.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - salon

T & co- : Ton décor à la maison = quel style ?

Caroline : Moderne. J’ai acheté et recyclé plusieurs vieux meubles. Presque rien n’a été acheté et placé tel quel, tout est toujours un peu retouché.

Cependant, la maison datant de 1880. tombait en ruine, du toit au vide sanitaire. Tout a dû être démoli. Le look final est donc assez moderne, neuf.

 

T & co- :  Ton style déco préféré

Caroline : J’adore le boho-chic avec un mix de scandinave laineux

T & co- : Ta couleur préférée

Caroline : Le gris

T & co- : Ton matériau chouchou

Caroline : Le cuir

T & co- : Projets DIY…

A) dekessé ?

B) au secours, j’ai aucune patience pour ça !

C) j’adooooore… mais je manque de temps :/

D) j’adooooore et j’en fait souvent !

Caroline :

E) c’est une de nos activités préférées en famille !

F) Autre____________

 

T & co- : Parle-nous de ton rapport à la décoration : tu aimes la prendre en main ? ça t’intimide ?

Caroline : Évidemment, j’adore ça !

T & co- : Ta plus grande réussite déco

Caroline : Ma maison est une ancienne maison d’ouvriers. Au bout de ma rue, il y avait une mine de roches.  La devanture était en papier brique, aucun plancher de bois, aucune moulure, des plafonds bas, les fondations ne faisaient même pas tout le bâtiment. C’était asphyxiant.

J’ai eu l’idée de vitrer le fond de la pièce et trouer le plafond du salon pour mettre une mezzanine vitrée. La mezzanine est en fait une structure de balcon en acier avec un verre trempé posé dessus. Ça donne un effet de hauteur, en plus de faire entrer la lumière. Une belle réussite.

Tandem & co- et Maynest jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry

 

T & co- : Ta pire gaffe déco ou en matière d’aménagement intérieur

Caroline : Ma pire gaffe reste à corriger. Prise d’un élan d’enthousiasme, je me suis mise à peinturer ma cage d’escalier en bleu sarcelle. Cependant, personne n’est assez grand pour se rendre jusqu’au haut du mur. La cage fait un bon 14’ de haut.

Elle avait été peinte alors que les murs étaient ouverts.  Le mur est donc sarcelle et blanc au haut depuis bientôt 5 mois!

T & co- : Ta pièce préférée chez toi et/ou celle dont tu es le plus fière. Pourquoi ?

Caroline  : J’adore la chambre de mes garçons. Leur chambre était anciennement la mienne. Elle débouche sur un balcon couvert. On y entend les oiseaux chanter et le vent dans les feuilles.

Leurs lits sont grimpés dans les airs ce qui leur laisse beaucoup d’espace pour jouer et une superbe vue sur la cour.

T & co- : Ton mobilier favori à la maison. Pourquoi ?

Caroline : Notre divan.  Le nôtre avait fait le rodéo au moins 5 ans de trop.

J’ai acheté une vieille épave à 150 $ sur kijiji. Il était moche à mourir, mais avec une tonne de ressorts et une armature en bois plein, comme on n’en fait plus. J’ai changé les pattes pour des prettypegs, une super trouvaille anglaise en passant.

J’ai retiré les bras en bois rouge laqué, remplacé les 3 coussins de siège pour en faire une grande banquette.  Pour le tissu, j’ai magasiné dans les ventes, les fins de rouleaux.

Le dos est capitonné (des boutons), ce qui garde le look de l’époque. J’ai conservé les courbes initiales du divan, mais enlevé tous les plis, les frises, les fioritures. Sur les bras, j’ai ajouté quelques clous de finition mats.

Le mélange est assez sobre, quoique loin de ressembler à un divan de grande surface. Tout se lave, se frotte, et mon Dieu, quel confort !

J’ai cannibalisé les deux divans, le nôtre et celui à 150 $, pour en faire un nouveau, alors presque rien ne s’est retrouvé au dépotoir.

 

T & co- : Quelle place ta famille accorde-t-elle à l’environnement et au design écoresponsable à la maison et comment ça se traduit dans votre décor ?

Caroline : Mon mari est un ancien scout. Il a été élevé dans la philosophie du leave no trace.  Tous les jours, son père remplit un sac de déchets en marchant vers le bureau. On enseigne à nos enfants l’importance de ramasser non seulement nos déchets, mais aussi ceux des autres.

Quand notre famille s’est élargie, plutôt que d’acheter une nouvelle table de salle à manger, nous avons recyclé les vieilles poutres de solives de notre maison. Elles dataient de 1880. On les a fait planer et vernir pour en faire une magnifique table par un ébéniste local, quelques arbres ont été sauvés.

Tandem & co- et May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry

En déménageant de notre appart à notre maison, j’ai aussi décollé le papier peint des murs et l’ai recollé dans notre maison. J’en ai perdu des grands pans, mais j’ai tapissé toute une salle de bain avec.

J’ai recyclé une foule de meubles de mes grands-parents, dont un ancien bar accroché au mur qui a servi tour à tour de table de chevet, de petite bibliothèque et qui est maintenant sur pattes dans ma chambre à coucher, je l’adore.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry

 

Dans ma pratique, je donne une seconde vie à des meubles qui auraient rempli nos sites d’enfouissement. J’évite aussi que d’autres arbres soient coupés, des nouveaux meubles envoyés par bateau pour les remplacer.

Chez nous, on cherche sur kijiji avant Ikea, on renippe, on transforme.

Mes productions sont faites partiellement de recyclé avec des couvertures achetées en encan, de fourrures recyclées à partir de manteaux, chapeaux.

Je fais un effort particulier pour utiliser chaque retaille, jeter le moins possible.

 

Indiscrétions créatives

T & co- : 3 objets / choses dont tu ne peux plus te passer à la maison et pourquoi ?

Caroline :

  • Ma machine à café. Avant, je sortais prendre un café tous les jours. Lorsque le café au coin de ma rue a fermé, mon frère m’a offert sa machine à Expresso. C’est devenu un élément essentiel de ma routine.
  • Mon séchoir : J’ai des cheveux qui me font la vie dure. Ils ont une texture du genre j’ai mis mes doigts dans la prise de courant. J’ai un séchoir qui sèche les cheveux les plus longs en 7 minutes, un game changer.  Ma mère me l’a offert et franchement ça change une vie !
  • Mes poignées de cuir : Dans ma cuisine Ikea, j’avais des poignées Ikea. Moitié petits boutons de métal, moitié poignées de métal. Elles s’ouvraient mal, étaient froides au toucher, tout le temps sales et me faisaient pester. Je les ai toutes changées pour des poignées mi- béton, mi- cuir. Quel bonheur ! Elles s’attrapent bien, sont douces au toucher, propres, ça change une expérience en cuisine, tellement plus agréable.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - poignées cuir

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - cuisine

 

T & co- : L’artisan québécois / l’entreprise québécoise qui t’inspire (que ce soit lié à la déco, au design intérieur ou pas) et pourquoi ?

Caroline : Je suis fort inspirée par Aldo. Je ne suis pas folle de leurs produits pour être honnête. J’aime bien le look, mais pas le confort. Cependant, leur mise en marché est phénoménale.

C’est incroyable de voyager à travers le monde et de croiser leurs boutiques sur les plus grandes artères commerciales. Un très très beau succès local.

T & co- : Sur ta bucket list déco…

Caroline : Sur ma bucket list, une toile de Marc Séguin. Une amie gardait la toile d’une de ses proches partie en vacances quelques mois et mon Dieu qu’elle était belle !  Elle transformait l’espace.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - Marc Séguin

T & co- : Sur ta bucket list de vie ;)…

Caroline : Un tour du monde. J’ai toujours voulu en faire un en voilier, mais la vie m’a appris que j’ai un mal de mer incurable, alors un tour du monde en camper ce sera.

Des amis à moi en font un en ce moment, je suis leur blog pour voyager par procuration, ça fait de jolies photos.

T & co- : Tu n’as aucune limite de budget et tu as le droit de choisir une seule région du Québec pour y emménager ta maison de rêve. Laquelle choisis-tu ?

Caroline : Hill Park Circle. J’aime beaucoup la ville de Montréal et tout particulièrement le Mont-Royal. Hill Park Circle et un petit Rond Point juché tout en haut de la montagne. Les maisons qui s’y trouvent ont comme cour le Mont-Royal.  Il suffit de descendre une petite butte pour patiner sur le lac des castors ou faire du ski de fond, une merveille au cœur de la ville.

T & co- : Ton péché mignon

Caroline : Boire un verre de vin au lit une fois tout le monde couché en écoutant un film ou une émission sur mon ordi.

T & co- : Ton émission télé québécoise favorite de tous les temps

Caroline : Les Filles de Caleb – le premier mot de toute la télé série c’est « Torrieux! » , je pense que je devrais faire un coussin Torrieux en l’honneur de Filles de Caleb.

T & co- : Où te trouve-t-on habituellement vers 17 h ?

Caroline : Quelque part en train de courir

T & co- : J’ai une semaine de vacances, le projet au top de ma liste c’est…

Caroline : Décrocher, sortir de la maison et nager. La mer, un lac, une rivière, ça prend de l’eau, de la nature et surtout aucun accès à mes courriels.

T & co- : L’achat local, ça représente quoi pour toi et ta famille ?

Caroline : Un idéal. Acheter local en alimentation, en décoration, en mode, en horticulture, en littérature, en cinéma, en tout, par expérience ça veut toujours dire acheter de la qualité.

Local, c’est un sceau de qualité. Jamais on ne le regrette, ça goûte meilleur, ça reste beau plus longtemps, ça se lave mieux, ça stimule l’économie, c’est un bon choix pour nous et pour la société.

Note des filles de Tandem & co- : On ne peut qu’être tellement d’accord avec toi Caroline !

 

T & co- : Un hôtel ou une auberge pour une escapade d’une fin de semaine

Caroline : J’ai pris l’habitude de fêter mon anniversaire de couple et de mariage dans un hôtel à Montréal. Puisque les gardiens se transforment généralement en citrouilles au bout d’une nuit, c’est une manière de faire une escapade sans les enfants.

Les escapades se font donc près de chez nous. Mon coup de cœur est l’hôtel boutique Gault situé dans le Vieux Port de Montréal.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - Gault hôtel

 

Le bâtiment date de 1871. C’était à l’époque un magasin entrepôt de tissus et mercerie, je n’en suis pas tombée amoureuse pour rien !

Les chambres sont décorées d’une main de maitre. Les plafonds sont hauts. On y retrouve des lampes Artemide ici et là, et de jolis fauteuils tels que des chaises bertoia diamands et Eames, de grandes fenêtres et des balcons avec vue sur la rue.

T & co- : Un resto québécois dont tu aimes le décor. Pourquoi ?

Caroline : J’adore le décor de Byblos le petit Café sur Laurier Est. J’y vais depuis des années et le décor n’a jamais changé.  Il n’essaie pas de suivre les modes. Il est ce qu’il est, un café-resto moyen-oriental chaleureux où il fait bon passer un moment de la journée.

C’est une jolie lumière qui plombe en coin, des bibliothèques débordant de vieux livres, des chaises dépareillées, des plantes vertes, du plancher au plafond ce mur peint en couches successives de couleurs chaudes parfois frottées, parfois délavées, parfois dégoulinant, des coussins kilim, un vieux bas de jouets, de vieilles photos, et tellement plus encore.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline Lacour - Resto Byblos

T & co- : Ton magasin favori pour la maison (ici au Québec, ou ailleurs)

Caroline : Cette année, j’ai eu un gros coup de cœur pour MUST Concept Store dans Griffintown. Un one-stop-shop de Maison Corbeil, qui a non seulement de superbes trouvailles pour la maison, encourage des designers québécois, mais loge aussi Prune les Fleurs et la bête à Pain.

Prune les Fleurs fait des arrangements floraux beaux à mourir, toujours simples, un peu sauvages et parfaitement  imparfaits.

Tandem & co- May Rembourrage jasent : entrevue #coupdecoeurlocal avec Caroline de Léry - Prune Fleurs

Must loge aussi La bête à pain, qui fait des cafés, pâtisseries et etc.

T & co- : Un lieu québécois qui t’inspire

Caroline : J’adore le Mont-Royal. Je l’aime à travers les saisons, qu’il soit vert, gris, gris ou rouge. Je trouve que c’est le joyau de la ville, un secret bien gardé.

L’hiver, j’y vais pratiquement tous les weekends faire du ski de fond. On peut skier une heure sans presque jamais croiser personne. La forêt est tellement dense et silencieuse qu’on en oublie qu’on est en plein cœur de la ville. Parfois au bout d’un chemin on tombe sur une vue imprenable de la ville. C’est à couper le souffle.

Retrouve Caroline sur les z’internet 😉

 

site web may rembourrage

boutiquemay.com

logo Facebook may rembourrage

@May rembourrage

etsy may rembourrage

Maynest, la boutique Etsy de Caroline

logo instagram may rembourrage

@boutique_may

 

Pssstt ! Nos artisans invités sont si généreux qu’ils offrent souvent une promotion spéciale en exclusivité à la #TribuCréative ;)… ça t’intéresse ? Rejoins simplement la #TribuCréative en complétant le formulaire ci-dessous pour ne pas manquer de recevoir les prochaines offres par courriel.

|
|
\/

Rejoins la tribu créative de Tandem & co- !

* champs requis


Un gros merci à toi, Caroline, d’avoir répondu aussi généreusement à nos questions !

© photos : May ǀ Marc Séguin ǀ Must ǀ Prune les fleurs ǀ Byblos ǀ Gault Hôtel  ǀ Tandem & co-

J'adore ! Je partage avec mes amis !
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0
No Comments

Leave a Comment

Your email address will not be published.